La cause de la défense du refuge de l'Aigle progesse-t-elle ? Un point positif à signaler : la prise de position du Président du Conseil Général des Hautes-Alpes, M. Auguste Truphème, qui s'est engagé à refuser toute subvention départementale au CAF en cas de destruction ou de déplacement du refuge. Il s'est également proposé comme médiateur entre le FFCAM (le CAF national) et l'Association des Amis du refuge de l'Aigle, pour le cas où les discussions avec le CAF de Briançon resteraient en panne. Enfin, il a promis d'engager une action au niveau du Sénat en vue de la protection de l'Aigle.

Croisons les doigts... On sait bien que des interventions de cette nature sont toujours suspendues à de possibles revirements électoraux. Il est néanmoins encourageant de voir que des élus acceptent de se ranger derrière des causes difficiles. Qu'ils en soient remerciés.

Au fait, il y a une question qui me saute à l'esprit : le site de la Meije a été classé par arrêté du 19 mars 1943 (donc, sous le gouvernement de Vichy...). Ont été classés : le Pic de la Grave, le Râteau, les trois sommets de la Meije, le Peyrou d'Aval et le Peyrou d'Amont, ainsi que le Bec et le Pic de l'Homme - soit la ligne de partage des eaux entre Romanche et Vénéon, ainsi que les arêtes secondaires qui en descendent et les glaciers inclus dans l'ensemble (Girose, Râteau, Meije, Tabuchet, Selle, Etançons). Enfin, l'arrêté citait également comme éléments classés les refuges du Promontoire, Evariste Chancel et l'Aigle.

Je sais bien que la qualité de site classé ne protège pas forcément contre l'appétit des aménageurs, comme on l'a vu pour la Vallée Blanche dans le massif du Mont-Blanc. Le vieux Promontoire a été mis en pièces détachées en 1965 (les débris jetés sans autre forme de procès dans le glacier des Etançons, sans doute aux fins de digestion...), quant au glacier de la Girose...mieux vaut n'en plus parler ! Mais justement on aimerait bien savoir si cette procédure conserve quelque validité, et si elle peut jouer d'une façon ou d'une autre en faveur de notre patient. Si par hasard quelque juriste passe par là...?

Voici ce que représente l'ensemble du site autrefois classé sur ce "dépliant alpestre" qui ne date pas d'hier...

d_pliant_alpestre1